Accueil du site > Tactiques > Chroniques > Traversées Focus sur le travail de Nora Barbier

Traversées Focus sur le travail de Nora Barbier

NORA BARBIER, Une histoire de traversées 

Nora Barbier, Les Yeux bleus cheveux noirs, Film, 2018
Nora Barbier, Les Yeux bleus cheveux noirs, Film, 2018
L’univers de Nora Barbier touche autant à l’écrit qu’aux images, à mi-chemin du réel et de la fiction, de nature toujours onirique. La fabrique des récits, volontairement diffractés, s’élabore chez elle au moyen de l’œil complice de la caméra et s’attache à des moments de l’existence en suspens ; bribes de vies partagées avec d’autres, d’où se dégage un type de relations faites de vibrations, d’attraits et par dessus tout d’une liberté inconditionnelle d’être soi. 

Voir en ligne : https://barbier.hotglue.me

Habitée de longue date par l’écriture, la lecture, mais aussi par le cinéma, l’artiste s’affranchit d’un espace autobiographique forclos sur lui-même pour tendre vers l’expression d’une force de l’intime. Son film Les Yeux bleus cheveux noirs (2018), librement inspiré de Marguerite Duras, joue de ces composantes. Préférant la rumeur nocturne de Shanghai à une trame narrative, sa caméra s’approche au plus près de son personnage central pour nous en livrer comme le bruissement, l’accompagnant à pas feutrés dans sa déambulation spontanée et impulsion à être (jouer d’un effet de chevelure d’une perruque arborée, s’absorber dans une séance de maquillage face au miroir, danser au débotté sur le macadam luisant…).

Un art de l’interstitiel présent dans Nora Decima Morta (2020), et son jeu de caméra en ouverture, parcourant les nuques et chevelures des trois protagonistes en un éloge de la sororité, superposé à l’écoute d’un texte. Comment ne pas percevoir dans ces vagabondages la magnifique exhortation de Duras à une immersion : « Lisez tout », écrivait-elle à la presse. « Lisez toutes les distances que je vous indique, celles des couloirs scéniques qui entourent l’histoire et la calment et vous en libèrent le temps de les parcourir. Continuez à lire et tout à coup l’histoire elle-même vous l’aurez traversée, ses rires, son agonie, ses déserts » 1 ? 

 1 Marguerite Duras, lettre à la presse à propos de Les Yeux bleus cheveux noirs , http://www.leseditionsdeminuit.fr/livre-Les_Yeux_bleus_cheveux_noirs-1609-1-1-0-1.html

haut de page
++INFO++

A la découverte de 30 artistes-auteur.ices bénéficiaires de ce fond de soutien coordonné depuis mars 2021 par le CIPAC, la FRAAP, le réseau Diagonal avec le soutien du ministère de la Culture.

“ TRAVERSÉES ” est un programme d’aide aux artistes-autrices et artistes-auteurs coordonné par le CIPAC, la Fraap et le réseau Diagonal avec le soutien du ministère de la Culture. Il vient soutenir 325 artistes-autrices et artistes-auteurs dans une perspective de développement professionnel et de poursuite de leur activité de création.

Partenariat

Cliquez visitez

Lise Dua Yuki Onodera La clairvoyance du hasard Mougins Les oubliées Anaïs Boudot [


www.lacritique.org - Revue de critique d'art
Plan du site | Espace privé | SPIP