Accueil du site > Tactiques > Chroniques > Salon du Livre vs Colophon 2009

Salon du Livre vs Colophon 2009

Le salon du livre de Paris refoule les critiques d’art , Colophon 2009 accueille à Luxembourg éditeurs et critiques

Colophon 2009
Colophon 2009
Le salon du livre de Paris vient de changer de direction et d’équipe d’attachés de presse. Consigne : ne pas laisser entrer les critiques ne possédant qu’une carte de l’Association Internationale des Critiques d’Art. Constat d’un quotidien de la nouvelle idéologie régnant en France. A l’opposé Luxembourg accueillait la 2° édition de Colophon au service des meilleures revues de création à l’international.

Voir en ligne : www.colophon2009.com

De retour de deux jours de rencontres internationales, invité par Colophon 2009 à donner une conférence sur les revues d’art actives aujourd’hui entre internet et papier je me suis décidé au dernier moment à passer au Salon du Livre de Paris. J’avais laissé à mon domicile différents passes envoyés par des éditeurs. Habitué depuis plusieurs années à venir soutenir les éditeurs d’art présents dans un espace de plus en plus peau de chagrin j’avais confiance dans les pouvoirs de sésame de ma carte de presse n° 758248 acquise grâce à l’AICA en 1992. L’an dernier j’avais animé, gratuitement bien sûr, au nom d’area revue)s( et de lacritique une table ronde dans le cadre de ce salon. Mais je n’avais pas mesuré en ce domaine aussi les conséquences du changement idéologique, justifié par la crise, intervenu dans notre pays. La société du spectacle livresque bling bling ne souhaite plus laisser entrer les critiques pour faire leur métier. Depuis le temps que trop de journaux sont devenus des usines à recycler par copier-coller les communiqués de presse conçus pour être réutilsés en kit il est certain qu’une parole libre, distanciée, experte n’est pas la bienvenue. Non seulement on m’a refusé mon accréditation mais on m’a renvoyé comme de plus en plus souvent à un hypothétique dossier de presse à imprimer soi-même. Le pay per view se généralise et la situation culturelle et économique du livre se dégrade. Quoi de plus normal quand un salon censé défendre la profession faisait ce jour-là couvrir les diffusions de ses deux partenaires, France Culture et France Musique, par une bruyante fanfare. Poubelles de l’Histoire !

La comparaison était d’autant plus criante qu’à Luxembourg c’est le MUDAM, le Casino Centre d’Art Contemporain et l’espace culturel Carrérotondes qui accueillaient expositions, conférences et rencontres, d’une réelle exigence professionnelle à l’initiative de Mike Koedinger et Didier Damiani. Le dernier lieu reçoit pour le Mois Européen de la Photographie une rétrospective de la revue Café Crème, montrant ses initiatives pour la défense de la photographie plasticienne, elle est accompagnée d’une galerie de portraits des principaux acteurs de ce champ de recherche. Leur dernière publication, « We make magazines, inside the independents », questionne plus de cent responsables de revues, reproduisant leurs couvertures récentes et illustrant leur interface, en une mise en page très dynamique. Une partie annuaire recense plus de 700 magazines au niveau mondial avec leur contact internet. La mode, le graphisme, l’art contemporain et la culture y sont représentés à part égale.

On y trouve pour la France, parmi beaucoup d’autres titres attendus, la luxurieuse Egoïste, mais aussi Iconomix, publié par art process, mais encore Livraison de Strasbourg, Mouvement, entre danse et art contemporain, la revue d’expérimentation plastique bi-annuelle Nuke, l’excellente Permanent Food de Maurizio Cattelan ou Transversale, la revue franco-allemande de notre confrère Jens Emil Sennewald.

A une époque de l’ère digitale les revues papier continuent de se multiplier, travaillant courageusement à divulguer la diversité des productions artistiques avec toutes les difficultés de diffusion qu’on leur connaît. Les liens entre internet et papier assurent une transition entre édition et écran. La création vivante internationale se manifeste là. Colophon en est le témoin vivant autant que le bras théoriquement armé.

haut de page
++INFO++
« We make magazines, inside the independents » ISBN 978-3-89955-246-1

Partenariat

Cliquez visitez tez Crétrices L'émancipation par l'art Moisson Rouge à la MEP Letz Arles / Résonance Miss Tic Rockn'Girls Henri Foucault

www.lacritique.org - Revue de critique d'art
Plan du site | Espace privé | SPIP