Accueil du site > Tactiques > Édition > Postcritique, une nouvelle approche esthétique et philosophique

Postcritique, une nouvelle approche esthétique et philosophique

Un essai dirigé par Laurent de Sutter

Postcritique
Postcritique
Laurent de Sutter s’est fait connaitre notamment par deux livres sa « Théorie du kamikaze » en 2016 et « Qu’est ce que la pop’philosophie » cette année. Il dirige , la collection Perspectives Critiques aux PUF. C’est là qu’il publie « Postcritique » un essai collectif regroupant philosophes, essayistes et critiques d’art et de littérature.Ensemble ils interrogent la critique comme lieu de l’intelligence contemporaine.

Voir en ligne : https://www.puf.com/content/Postcritique

On se souvient que c’est dans La Condition postmoderne essai sorti en 1979 aux éditions de Minuit que Jean-François ­Lyotard, associe initialement la notion de “post” à la fin des grands récits d’émancipation. En cette fin des années 80 on bascule dans un nouveau régime d’historicité. Cette nouvelle génération de penseurs réunis dans l’essai tente d’établir un diagnostic des impasses actuelles de la critique afin de trouver des solutions dans différents domaines de la création pour lui redonner sens et effectivité.

Le constat d’une certaine impuissance de la critique a déjà été fait depuis longtemps par un Bruno Latour notamment. Elle a suscité les nouvelles initiatives des responsable de l’Association Internationale des Critiques d’Art, la création du groupe des Jeunes critiques d’art avec son nouveau site YACI et notre revue en ligne. Mais l’ambition du livre est plus large puisqu’elle concerne aussi les champs du savoir, de la technique, des moeurs, du marketing, du droit et bien entendu de la philosophie.

Plusieurs de ces auteurs se situent dans un héritage de la pensée de Deleuze. Tristan Garcia pose une critique de l’évolution de la pensée dominée par le dévoilement de toutes les conditions de nos représen­tations.Il propose au contraire de laisser les individus être et agir dans leur singularité sans les réduire à leur mode d’apparition. De façon très proche Dorian Astor imagine au plan existentiel, une post critique capable de démultiplier les « manières de voir, de sentir et de vivre » sans référence ni soumission à la doxa. De façon plus générale Mark Alizart suggère la programmation d’ une machine surcritique capable de sortir d’elle-même.

Dans le champ qui nous intéresse deux auteurs contribuent à un apport de solutions que nous ne pouvons qu’encourager. Pacôme Thiellement qui a travaillé la bande dessinée et est aussi vidéaste dénonce la catégorisation et la hiérarchisation systématique des oeuvres et leur oppose une exégèse passionnée des œuvres aimées. Pour Marion Zilio, membre de l’AICA et curatrice, il convient de sortir du mode de l’évaluation des oeuvres pour lui substituer une réelle valorisation esthétique et institutionnelle. Ce qui suppose une critique principalement positive.Ce à quoi elle s’emploie notamment dans son dernier ouvrage Faceworld. Le visage au XXIe siècle.

haut de page
++INFO++
Postcritique dirigé par Laurent de Sutter Textes de Mark Alizart, Dorian Astor, Armen Avanessian, Emanuele Coccia, Johan Faerber, Tristan Garcia, Camille Louis, Laurent de Sutter, Pacôme Thiellement et Marion Zilio. ISBN 978-2_13-081745-1 21 euros

Partenariat

Cliquez visitez tez

JPG - 37.6 ko
Paul Pouvreau

Cristine Crozat Entre les mondes Pixy Liao Arcoop Wallproject


www.lacritique.org - Revue de critique d'art
Plan du site | Espace privé | SPIP