Accueil du site > Écarts > Chroniques > Mickaël Phelippeau, une exposition performée au CCNO

Mickaël Phelippeau, une exposition performée au CCNO

Bi-Portrait
Bi-Portrait
Pour célébrer son arrivée en ce début d’année 2017 à Orléans au centre Chorégraphique National Maud Le Pladec a dédié un week-end de création "Nouvelle Direction" ouvert gratuitement aux orléanais et mêlant danse, musique et arts plastiques. Dans les locaux de la rue du Bourdon Blanc elle accueille l’exposition photographique de Mickaël Phelippeau : « Bi-Portraits »

Voir en ligne : http://bi-portrait.net/fr

Arborant barbe et cheveux longs le plus souvent relevés en chignon Mickaël Phelippeau s’habille régulièrement d’un pantalon noir et d’une chemise jaune qui rendrait hommage au football club de Nantes dont son père était un fan, les Canaris. C’est cette tenue singulière qui fait l’objet de ses échanges depuis 2003 avec toutes sortes de personnes, hommes et femmes dont sa mince silhouette lui permet d’endosser les vêtements.

Cela peut ensuite devenir un spectacle, une performance ou un diptyque photographique, ce sont ces "Bi-Portraits" qui sont exposés au Centre Chorégraphique National d’Orléans. Avec légèreté et humour ils interrogent le genre sexuel lié à l’habit. Les duos ainsi représentés s’inscrivent dans un même décor celui du modèle, avec un même cadrage. A l’invariant jaune et noir du danseur répond la tenue plus singularisé des personnes rencontrées à leur domicile ou sur leur lieu de travail.

Cela suscite des dialogues performés avec le danseur traditionnel breton Yves Calvez (2011), avec l’écrivain Célia Houdart dans Enjoy the silence (2013). Il relance à Orléans ses Portraits fantômes, en s’installant pendant quatre jours dans des appartements dont il ne connaît pas les habitants, pour concevoir un spectacle dansé spécifique à chacun des propriétaires de ces lieux, contactés par petite annonce. Il produit ainsi des « portraits en creux qui donneront lieu à une déambulation publique dans les différentes habitations ainsi prêtées ».

Pour la soirée inaugurale Maud Le Pladec ayant organisé une série de battles, où se sont merveilleusement engagés Kevin Mischel et Corinne Garcia, Mickael Phelippeau est intervenu en dialogue chanté et performé avec Séverine Chavrier, nouvelle directrice du Théâtre d’Orléans. Au croisement de ses différentes pratiques ses photographies apparaissent comme autant de nouvelles formes d’images performatives qui questionnent nos habitus sociaux autant que le genre.

haut de page
++INFO++
Centre chorégraphique national d’Orléans 37, rue du Bourdon Blanc CS 42348 45023 Orleans Cedex 1 www.ccn-orleans.com Exposition Bi-Portraits visible jusqu’au 10 novembre 2017

Partenariat

Cliquez visitez

JPG - 65.1 ko
Jean-Claude Legouic

Le beau Lac

JPG - 25.9 ko
Intériorités

Hausmann Le point du jour www.realitesnouvelles.org


www.lacritique.org - Revue de critique d'art
Plan du site | Espace privé | SPIP