Accueil du site > Nécessités > Chroniques > La galerie Capazza, et ses riches miroirs des sentiments

La galerie Capazza, et ses riches miroirs des sentiments

Marie Morel
Marie Morel
Depuis plus de quarante ans la petite commune de Nançay en Sologne accueille la galerie gérée par la famille Capazza, Gérard et Sophie , les créateurs et leurs fille et gendre Denis et Laura Durand-Capazza. Dans l’ancien grenier de Villatre, une petite salle est dédiée à Alain Fournier enfant de la région, qui se serait inspiré des bâtiments pour le décor de la célèbre fête où a lieu la rencontre amoureuse. Sur plus de 2000m2 tous les arts sont régulièrement conviés : orfèvres, peintres, dessinateurs, photographes, céramistes, sculpteurs et verriers.

Voir en ligne : www.galerie-capazza.com/

La galerie représente régulièrement plus de 80 artistes de différentes générations , dont beaucoup de femmes, des peintres tels Lydie Arickx, James Coignard, Franta, Eliane Larus ou Mechtilt. Présente lors de la dernière édition d’ Art Paris avec des sculptures du regretté Georges Janclos, elle défend aussi un graveur comme Nathalie Grall, des photographes comme Pierrot Men, Claude Mollard ou Hans Silvester.

Cette nouvelle saison débute avec les expositions personnelles visibles jusqu’au 8 juillet de la peintre Marie Morel et des céramistes Jean et Jacqueline Lerat,. Parallèlement une exposition collective croise les œuvres des artistes permanents de la galerie autour du thème "Miroir des sentiments". Si Marie Morel récuse son appartenance à l’art brut, elle reste une singulière de la peinture, ses toiles se décomposant en autant de structures répétitives, où l’écriture trouve à s’infiltrer pour nous inciter à des bonheurs simples. A son sujet on peut lire parmi les nombreux ouvrages qui lui ont été consacrés Les Fantasmes secrets de la nuit , avec une préface de Pascal Quignard paru en 2008. Cette ensemble aux figures fragiles et aux couleurs douces constitue une belle introduction à la proposition thématique.

Pour l’exposition collective un accrochage très subtil suscite de nombreuses correspondances. On ne peut qu’apprécier par exemple le face à face entre les mandalas récents de Jani artiste de plus de 80 ans avec les photographies de Jérémie Lenoir, révélation pour moi de cet ensemble. Son protocole très strict l’amène d’abord à repérer des sites industriels ou urbains aux structures très marquées. Il en opère le survol en avion jusqu’à une hauteur de 450 mètres attendant la lumière plombante de midi pour en prendre un cliché couleur au moyen format. Chacun d’entre eux est tiré directement sur dibond et inséré dans une boite américaine. Chaque composition apparaît d’abord abstraite jusqu’à ce qu’un détail microscopique nous conduise à revoir l’organisation spatiale. Il développe ainsi son ambition "Depuis 10 ans mes divers travaux proposent e construire une anthropologie des territoires français en observant leurs évolutions, leurs mutations et en montrant comment peu à peu les formes et les fonctions de nos espaces de vie se globalisent"

Une autre double révélation de cet ensemble est le couple de verriers d’origine coréenne Yi Chang et Loretta Yang dont les œuvres sensibles dialoguent avec celle d’Antoine Leperlier. Le trio étant présenté actuellement hors les murs à l’hôtel Gouïn, jusqu’au 30 août à Tours. Au miroir des rêves que tend Yi Chang Loretta Yang la transparence d’un cataphalque pour une dépouille en fils d’or.

Pour accompagner cet ensemble d’œuvres qui toutes questionnent l’intime et les diverses expressions des sentiments un important catalogue propose l’original contrepoint des dessins d’Alfred, auteur de bd régulièrement récompensé au festival d’Angoulême. Cela constitue un argument de plus pour favoriser l’accès à des pratiques artistiques d’une grande exigence pour un très large public. Si la galerie n’est ouverte que les week ends et jours fériés et sur rendez vous chaque visiteur y est accueilli par les responsables du lieu qui proposent un accompagnement personnalisé pour mieux découvrir cet art d’aujourd’hui dans ses propositions les plus sensibles.

haut de page
++INFO++

Galerie CAPAZZA 18330 NANCAY Tél : 02 48 51 80 22 Fax 02 48 51 83 27 contact@capazza-galerie.com

Deux autres expositions hors les murs au Prieuré Saint-Cosme, à La Riche, du 1er juin au 16 septembre, la galerie Capazza présentera les peintures et sculptures de Franta.

Exposition Jérémie Lenoir Théâtre Equestre de Bretagne Festival de La Gacilly 18 mai -20 septembre 2018 www.jeremielenoir.com/

Partenariat

Cliquez visitez Attraction C. Milovanoff Captures#41 Alain Fleig présent Kader Attia Mac Val

www.lacritique.org - Revue de critique d'art
Plan du site | Espace privé | SPIP