Accueil du site > Prétextes > Chroniques > Impressions nature, exposition de Snezana Gerbault

Impressions nature, exposition de Snezana Gerbault

Arboretum de Chèvreloup

Opulence
Opulence
Snezana Gerbault, ingénieur agronome de formation, développe une grande finesse du regard en explorant les jardins. Ses visites l’amènent également à la collecte d’éléments pour composer des sculptures. Elle nous montre la délicatesse, la finesse des végétaux qu’elle utilise et ses photographies reflètent son attachement aux lignes et aux couleurs qui apparaissent au cours de ses cheminements dans la nature et les jardins qu’elle explore.

Voir en ligne : http://www.arboretumdeversaillesche...

En 2017, elle a collaboré avec l’équipe de l’arboretum de Chèvreloup à la publication d’un livre qui propose un voyage botanique. Frédéric Achille, chargé de conservation des collections végétales au Museum National d’Histoire Naturelle, commence par raconter l’histoire du jardin et son inscription dans le territoire de Versailles. Puis, l’ouvrage est découpé par saison, du printemps à l’été, puis l’automne et l’hiver. Les photographies de Snezana Gerbault révèlent la diversité botanique des espèces arborées qui constitue la beauté et l’intérêt de cet arboretum aussi bien pour les chercheurs que pour les amateurs de jardins. Chèvreloup mérite qu’on prenne le temps de s’y promener et d’y revenir à différentes saisons pour percevoir les arbres et les atmosphères qui se modifient au fur et à mesure du temps.

Cet arboretum est devenu pour elle un lieu dont elle a pris les allées et dont elle s’est appropriée la végétation au fil des saisons. Durant ses promenades, elle s’arrêtait pour saisir la lumière, des instants où la nature lui apparaissait magique. « J’aimais particulièrement ces moments où j’étais parfois seule avec les arbres. Un sentiment de dialogue avec eux. Des instants presque méditatifs une fusion avec la nature... toujours dans la quête des belles lumières ou d’atmosphères étranges. » précise cette photographe, à l’écoute et à l’affut des éléments naturels et des mouvements infimes qui dessinent dans le paysage. Elle se laisse surprendre par les instants d’une douce lumière ou parfois une couleur au loin va attirer son attention et son arrêt.

Invitée à exposer ses photographies dans le lieu qu’elle a tant arpenté, Snezana Gerbault propose un parcours à travers les différents moments de végétation. Elle présente des portraits d’arbres pour le dessin que leur élancée crée dans le ciel. Des détails de fruits d’arbres nous invitent à regarder au-delà, derrières les branches et percevoir d’autres couleurs au loin. La photographe privilégie une recherche de transparence pour inviter le spectateur à aiguiser son regard pour regarder à travers les branches. Elle nous guide dans le cheminement qu’on peut prendre dans ce grand parc. Ses images nous transportent vers le lointain et la brume ou les reflets nous amènent à songer à un ailleurs.

Ses photographies dévoilent des moments durant lesquels elle a capté les lumières de ce lieu de conservation botanique. Elles présentent un caractère pictural avec leurs couleurs intenses et les effets de profondeurs et de contrastes de matières. Les titres de ses images se réfèrent à des sensations ou à des émotions. Le paysage, les arbres et les fleurs acquièrent une personnalité. La photographe attire également notre œil sur les dessins, les textures et les lignes des formes de la nature. Ses images nous amènent à redécouvrir cette diversité botanique à différents moments. Chaque saison faisant le jardin, Snezana Gerbault dévoile également son intérêt pour l’hiver, une saison où les plantes se révèlent sous un autre jour. Elle met en lumière leur qualité graphique et les couleurs qui procurent un nouvel attrait à ce moment de l’année.

Cette exposition s’offre comme un moment de découverte avant ou après l’exploration de l’arboretum. Face aux photographies de Snezana Gerbault, la nature se donne à voir avec éclat et les arbres, majestueux, maitres des lieux nous amènent à percer leur mystère et à nous laisser porter par les dessins de leur port, parfois gracieux. L’art de cette photographe, fine spécialiste de botanique tient de son attrait pour les moments de brume ou de lumière, durant lesquels les végétaux apparaissent et se découvrent aux yeux des plus curieux.

haut de page
++INFO++
Exposition visible jusqu’au 15 novembre

Partenariat

Cliquez visitez tez Joel Arpaillange Au siècle dernier

JPG - 9.6 ko
Catherine Poncin à Evreux

"Journal de l'oeil, les globes oculaires" Crétrices L'émancipation par l'art Letz Arles / Résonance


www.lacritique.org - Revue de critique d'art
Plan du site | Espace privé | SPIP