Accueil du site > Lacunes > Perspectives > Hommage à un grand professionnel de l’art contemporain, Bernard (...)

Hommage à un grand professionnel de l’art contemporain, Bernard Point

Nous sommes au regret de vous faire part du décès de Bernard Point, survenu le mercredi 28 janvier 2015. Il fut un acteur important de la vie artistique et culturelle de la Ville de Gennevilliers mais aussi du monde de l’art contemporain.

Voir en ligne : www.tram-idf.fr/

Né au Havre en 1937, Bernard Point poursuit des études d’art, de 1955 à 1959, à l’École Nationale des Métiers d’Art de Paris. Dès 1965, il anime à Gennevilliers un atelier de peinture au Fossé de l’aumône, avant de créer, en 1968, avec Madeleine Van Doren, l’école municipale des beaux-arts et sa galerie Édouard Manet dans un pavillon de la rue Jean Jaurès. La même année, il participe activement avec ses collègues des autres disciplines artistiques du service culturel, à la sensibilisation à l’art ancien et contemporain dans les usines occupées. Puis, il met en œuvre la Biennale d’Arts Plastiques de Gennevilliers dont une seconde édition aura lieu en 1970 à l’ancienne salle des fêtes des Grésillons. Il réunit pour la circonstance, les plus grands mouvements artistiques du moment.

En 1978, l’école et la galerie sont transférées dans les locaux de l’ancienne mairie, 3 place Jean Grandel, dont il réalise les plans d’implantation des ateliers. Directeur de l’école municipale des beaux-arts et de sa galerie jusqu’en janvier 2002, Bernard Point, en militant de l’art, a fait sienne la formule d’Antoine Vitez, « Un théâtre élitaire pour tous », en l’adaptant à son champ artistique. Son engagement pour la démocratisation de l’accès à l’art et la culture prend forme dans un projet innovant. Il inscrit dans une école de pratiques amateurs, une programmation exigeante d’expositions et de conférences, accompagnée d’éditions, en invitant des artistes et des acteurs de l’art contemporain de renommée nationale. Il est également à l’initiative de la création du Fonds Municipal d’Art Contemporain. La pédagogie qu’il met en place est toute aussi innovante. Les ateliers sont encadrés par des artistes reconnus qui favorisent une pratique et un épanouissement personnels des élèves. Il n’aura de cesse de rendre accessible l’art au plus grand nombre en développant des projets artistiques dans la ville, et, en nouant des partenariats avec l’Éducation Nationale et différents services municipaux.

En 1981, il est l’un des membres fondateurs de l’Association IAPIF (Information Arts Plastiques Ile-de-France) créée sous l’impulsion de Thierry Sigg, Directeur du Crédac à Ivry-sur-Seine. Ensemble, ils jettent ainsi les bases d’un premier réseau artistique en France dont l’objectif est l’information, la diffusion de leurs activités et la circulation des publics entre les différents pôles d’art contemporain de la banlieue parisienne. La première manifestation du réseau s’est concrétisée, à partir de 1983, par une série d’expositions itinérantes et la publication de catalogues entre tous les partenaires du réseau, alors au nombre de 6. Iapif accueille toujours de nouveaux membres et devient en 2000, Tram, Réseau public d’accès à l’art contemporain avant d’être renommé en 2005, Tram, Réseau art contemporain Paris/Ile-de-France.

L’engagement de Bernard Point pour l’art et les artistes est total et constitue en soi le projet de toute une vie. Parallèlement à son activité de directeur, il écrit des textes sur le travail des artistes présentés à la galerie Édouard Manet, est Chargé de cours à l’Université Paris VIII et membre de jurys en Ecoles Supérieures d’Art et dans de nombreuses commissions.

Son départ à la retraite en 2002 n’est pas pour autant synonyme de retrait. Comme il aime à se définir lui-même VAP – Visiteur Arts Plastiques -, il continue d’accompagner les artistes dont il suit le travail, à écrire des textes pour les uns et pour les autres, à prodiguer des conseils, à mettre en relation et à partager son expérience. Il sera commissaire d’expositions à la Galerie Villa des Tourelles à Nanterre et à l’H du Siège de Valenciennes. A partir de 2002, il participe activement au collectif de création et de fonctionnement de la Biennale d’Arts Plastiques de Villeneuve-la-Garenne et sera membre, dès ses débuts, du Comité de sélection du Salon du dessin contemporain, Drawing now, créé en 2009, à l’initiative de Christine Phal.

C’est à cet homme de l’art, affable et toujours disponible, passionné et passionnant, doublé d’une curiosité sans limite, d’un regard d’une grande acuité, d’un profond humanisme, exigeant et mue par une forte conviction que nous rendons aujourd’hui hommage. Pionnier du militantisme pour la démocratisation de l’accès à l’art et à la culture, accompagnateur de la création vivante, Bernard Point appartient à cette génération qui nous a ouvert le chemin et dont nous ne devons jamais oublier l’engagement et le travail.

haut de page

Partenariat

Cliquez visitez tez Joel Arpaillange Au siècle dernier

JPG - 9.6 ko
Catherine Poncin à Evreux

"Journal de l'oeil, les globes oculaires" Crétrices L'émancipation par l'art Letz Arles / Résonance


www.lacritique.org - Revue de critique d'art
Plan du site | Espace privé | SPIP